Vidéos

Les régions viticoles

Le Bordelais
La Bourgogne
La Champagne
La Vallée du Rhône
La Vallée de la Loire
La Provence
L’Alsace
Le Beaujolais

Les vins coup de coeur

Château Jasson – Cuvée Eléonore ROSE – Côtes-de-Provence – 2014
Domaine de la Croix de Marche – Vin Jaune 2006
Domaine Nairaud Suberville – Cuvée Reflet des 7 Fonts ROSE – AOC Chateaumeillant – 2014
Domaine Mas d’Amile – Cuvée Vieux Carignan ROUGE – IGP Hérault – 2013
Champagne Sanchez le Guédard – cuvée Grande Réserve
Domaine Serre des Vignes – Cuvée les Perraches BLANC – AOC Grignan les Adhémar – 2014
Arcadie – Cuvée Byzance – Côtes du Roussillon villages ROUGE – 2012
Domaine de Brescou – Cuvée Chardonnay – IGP Côtes de Thongue BLANC – 2013
Château Juvenal – Cuvée La Terre du petit Homme – AOC Ventoux ROUGE – 2012
Champagne Alain Lallement – Cuvée Prestige – Grand Cru
Domaine Bouisse Matteri – Cuvée les oubliés, cépage mourvaison ROUGE 2006
Domaine du Mioula – Cuvée Terres d’Angles – AOC Marcillac ROUGE – 2009

Les régions viticoles

Le Bordelais

Le Bordelais est le plus grand vignoble de France, connu dans le monde entier avec ses 121 000 ha, situés de part et d’autre de la Garonne. Il comptabilise environ 60 appellations au total.

Le vignoble est divisé en 6 sous régions :

Sur la rive gauche, on trouve le Médoc et ses appellations réputées comme Pauillac, St Estèphe, St Julien, Margaux; ainsi que les Graves et le Sauternais.

Sur la rive droite, nous avons, le Blayais et le Bourgeais, avec les appellations Blaye et Côte de Blaye, ainsi que le Libournais avec les appellations Fronsac, Pomerol et St Emilion.

Et entre les deux, il y a l’Entre-deux-mers et ses vins blancs secs.

On produit à Bordeaux principalement des vins rouges puissants et tanniques, issus majoritairement de cabernet sauvignon pour le Médoc et ses terroirs de Graves (graviers), et de merlot pour le Saint Emilionnais et ses terroirs calcaires.
Les vins blancs bien que minoritaires sont très réputés, comme les vins blancs moelleux de Sauternes, Loupiac, ou encore Ste Croix du mont. Ils sont issus des cépages sémillon, sauvignon et muscadelle.

Le climat de la région bordelaise est tempéré, avec une forte influence de l’océan, donc assez pluvieux.

Les vins de Bordeaux sont réputés dans le monde entier, notamment grâce à leurs grands crus classés. Ce classement date de l’exposition universelle de Paris de 1855. La chambre de commerce de Bordeaux a demandé au syndicat des courtiers de faire une liste des meilleurs domaines. Ils sont classés en 5 catégories : du 1er  au 5e cru classé.
Certains crus ne figuraient pas sur cette liste, et ont donc créé leur propre classement, bien plus tard, comme celui  de St Emilion par exemple, qui lui, est révisé tous les 10 ans.
Les châteaux grand crus classés sont quasiment inaccessibles, et pourtant vous connaissez tous Château Lafite Rothschild, Haut Brion, Cheval Blanc, Latour ou encore Margaux.

Ce sont vraiment des noms qui font rêver.
Retour en haut

La Bourgogne

La région viticole de la Bourgogne est sans doute l’une des plus renommée de France. Elle est située au Centre Est de la France, entre Auxerre et Mâcon, et compte environ 27 000 ha de vignes.

Le climat général est plutôt continental avec des hivers froids et des gelées fréquentes en hiver et au printemps, des étés chauds et des automnes plutôt secs. Cependant, comme la région est très étendue, elle subit plusieurs influences climatiques : continentale au Nord, océanique à l’Est et méditerranéenne au Sud. Il y a également beaucoup de micro-climats au sein de chaque sous-région. Le terroir est en grande majorité argilo-calcaire, même si là aussi il existe une très grande diversité de micro-terroirs. La Bourgogne est une véritable mosaïque, elle est morcelée en petites parcelles et lieux-dits que l’on appelle « les climats ». Ils ont été délimités et nommés par les moines cisterciens au Moyen-Age. Le nom du climat apparaît sur l’étiquette, après l’appellation.

Ex : Meursault (= appellation), Charmes (= climat) ou encore Chablis Grand Cru (= appellation), les Clos (=climat)

Les appellations sont très nombreuses en Bourgogne, et sont donc classées hiérarchiquement :

  • 53% Appellations régionales : comme AOC Bourgogne
  • 30% Appellations communales, avec ou sans nom de climat.
  • 15% de premiers crus
  • 2% Grands crus comme par exemple les célèbres Clos de Vougeot ou Romanée-Conti, qui font partie des vins les plus réputés et les plus chers au monde.

Paradoxalement, à côté de cette diversité d’appellations et de climats, on n’utilise que très peu de cépages. Pour les rouges c’est le pinot noir qui domine très largement et pour les blancs le chardonnay. Les vins bourguignons sont en très grande majorité des mono-cépages.

Le pinot noir, à la pulpe blanche et la peau noire, donne des vins à la robe rubis assez claire. Ses vins sont d’une très grande finesse, avec un profil plutôt souple et fruité. Le chardonnay quant à lui est majoritaire dans la région et donne des vins blancs complexes et élégants, avec des arômes souvent beurrés, fruités (agrumes), et des notes minérales.

La Bourgogne est délimitée en 5 sous-régions, du Nord au Sud :

– Chablis et l’Yonne, un peu isolée à 150 km au Nord Ouest de Dijon. Chablis est très réputé pour ses vins blancs et leur typicité si particulière, ce sont des vins assez vifs avec des arômes caractéristiques sur la minéralité.

– La Côte de nuits, au nord de la Côte d’Or. On y produit principalement des rouges, assez puissants. C’est un vignoble exceptionnel, avec des appellations très connues comme Vougeot, Vosne-Romanée ou encore Nuit-Saint-Georges.

– La Côte de Beaune, est un terroir calcaire marneux en majorité, qui confère à ses vins finesse et complexité. On y trouve des appellations prestigieuses comme Meursault, Pommard, Puligny-Montrachet ou encore Chassagne-Montrachet.

– La Côte Chalonnaise compte une majorité de pinots noirs mais produit également des blancs. Ses appellations sont plus accessibles comme Mercurey, Givry ou encore Bouzeron.

– Le Mâconnais : C’est la sous région la plus au sud du vignoble, à  la frontière du Beaujolais. Les vins blancs sont très réputés, notamment les appellations Pouilly Fuissé, St Véran et Viré-Clessé.

Vous l’aurez compris, la Bourgogne est un vignoble qui offre une véritable richesse dans ses vins, et qui dévoile une multitude de terroirs. Pour pouvoir les apprécier, le mieux c’est encore de les déguster.
Retour en haut

La Champagne

Le vignoble champenois est le plus septentrional de France. Il représente 34 000 ha répartis sur 3 départements : la Marne, l’Aisne et l’Aube. Il offre l’un des vins les plus mythiques au monde : le Champagne !

Le climat y est très froid avec des gelées assez fréquentes, et subit une double influence : océanique et continentale, qui lui apporte pluie et ensoleillement.

On y distingue 5 sous-régions. La Vallée de la Marne, idéale pour les pinots meuniers qui supportent mieux les gelées de ce terroir argilo-calcaire. La montagne de Reims, constituée de pentes calcaires favorables au pinot noir. La Côte des blancs et ses terroirs de craie, zone de prédilection des chardonnays. Et enfin la côte de Sézanne et la Côte des Bars.

Le chardonnay va apporter de la finesse et de l’élégance dans les vins, avec une certaine ampleur et des arômes floraux. Le pinot noir quant à lui donne de la structure au vin, et le pinot meunier apporte du fruité.

Même si la grande majorité des vins de champagne sont effervescents, il existe également des appellations de vins dits tranquilles, c’est-à-dire sans bulle, comme les Coteaux-Champenois ou encore les rosés de Riceys.

Il existe dans ce vignoble des parcelles classées grands crus et premier crus.

La spécificité du champagne est son effervescence, qui est obtenue grâce à la méthode champenoise.

Une première fermentation a lieu en cuve, pour donner un vin de base tranquille. Ensuite l’œnologue réalise les assemblages. Il utilise différents vins de différents cépages et de différents millésimes s’il le souhaite.

Ensuite, on met en bouteille et on ajoute au vin tranquille une liqueur de tirage qui contient du sucre et des levures et qui va permettre une seconde fermentation dans la bouteille ainsi que la formation de bulles.

Après de longs mois en cave, le dépôt de levures est éliminé par dégorgement et on ajoute la liqueur d’expédition pour finaliser le champagne. C’est cette liqueur qui détermine le style du champagne et le taux de sucre : brut, demi sec, doux, etc.
Retour en haut

La vallée du Rhône

C’est le deuxième vignoble en superficie, après Bordeaux avec 75 600 ha de vignes.

Le vignoble longe le Rhône, de Lyon jusqu’à la Camargue. On y distingue 2 parties : la vallée du Rhône septentrionale (de Vienne à Valence) et la vallée du Rhône méridionale (de Montélimar à Avignon). Les profils de leurs vins sont vraiment différents puisqu’au nord les terroirs sont plus frais et au sud plus chauds.

Commençons par le Nord. Le vignoble est constitué de petites parcelles en terrasses escarpées avec des sols plutôt granitiques. Le climat de Lyon est semi continental, assez frais, avec des hivers rigoureux, soutenus par la bise, et des étés ensoleillés.

Il y a peu de cépages : pour les rouges c’est la syrah qui s’exprime ici dans toute sa splendeur, et pour les blancs, on utilise en grande majorité le viognier mais également la marsanne et la roussane.

La majorité des crus se trouvent sur la rive droite, comme la très célèbre Côte-Rotie, le St Joseph ou le Cornas. Sur la rive gauche, on produit les crus Hermitage et Croze Hermitage.

Les rouges ne volent pas la vedette aux blancs des Rhône Nord, très populaires également comme le Condrieu, le Château Grillet ou le St Peray.

Passons maintenant à la partie méridionale de la vallée du Rhône. Le climat y est très différent car il subit l’influence de la Méditerranée. Les températures sont plus douces et le soleil très présent. On le ressent dans les vins qui sont puissants et généreux. Le mistral souffle toute l’année et permet ainsi de protéger les vignobles des maladies. Les cépages les plus utilisés pour les rouges sont le grenache, la syrah, le mourvèdre et le cinsault. Pour les blancs on utilise la marsanne, la roussane, la clairette, le grenache blanc, le bourboulenc et le viognier.

Les terroirs sont complexes et variés et offrent une multitude de vins. Le cru le plus connu est sans aucun doute Châteauneuf-du-Pape situé sur la rive gauche du Rhône. Les crus de cette rive sont puissants et charpentés, comme Gigondas, Beaumes-de-Venise, Vacqueyras, Vinsobres et Rasteau. Sur la rive droite, les vins sont plus fins et fruités, on trouve seulement deux appellations : Lirac, réputé pour ses rouges, bien que l’appellation existe dans les 3 couleurs et Tavel qui produit uniquement des vins rosés.

Dans les vallées des affluents du Rhône on peut déguster les appellations Ventoux, Luberon, Pierrevert, le Diois et les Costières de Nîmes.

On produit également dans cette région des vins doux naturels : le muscat Beaumes de Venise en blanc et le Rasteau VDN en rouge. La technique consiste à stopper la fermentation en mutant le vin avec de l’alcool et en conservant ainsi une quantité importante de sucre. Cette technique permet d’obtenir un vin doux naturellement sucré.
Retour en haut

La Vallée de la Loire

Le vignoble de la vallée de la Loire, aussi appelé vignoble ligérien, est une des régions les plus étendues du vignoble français avec ses 70 000 ha qui longe la Loire et ses affluents. Le climat y est plutôt océanique, avec des hivers doux, des printemps souvent précoces et des automnes très humides. Plus on se déplace à l’Est, plus l’influence continentale se fait ressentir. On trouve beaucoup de cépages dans cette région, selon les terroirs.

Pour les rouges et les rosés, on utilise le cabernet franc, le cabernet sauvignon, le grolleau, le gamay, le pineau d’Aunis, le pinot noir et le malbec.

Pour les blancs : le chenin, le sauvignon, le melon de bourgogne et le chardonnay.

On produits beaucoup de types de vins différents : des vins blancs sec, demi-secs et moelleux, des rouges plutôt frais et légers, des rosés mais aussi beaucoup de vins effervescents.

Le vignoble est découpé en 6 sous-régions aux terroirs bien différents :

– Le vignoble du Centre est le royaume du sauvignon avec des appellations très réputées comme Sancerre, Pouilly fumé, Quincy, Reuilly et Menetou-Salon.

– L’Orléanais, sur les deux rives, comprend seulement 3 appellations, dont l’AOC Orléans.

– La Touraine et ses sous sols de craie blanche de tuffeau produit des blancs secs et frais, des rouges légers et fruités ainsi que des mousseux. Les appellations les plus connues sont les AOC Touraine, Vouvray, Chinon et Saint Nicolas de Bourgueil.

– Le Saumurois : situé au Sud d’Angers, bénéficie de conditions idéales avec une double influence : aquitaine et méditerranéenne. Le fleuve régule les températures des ces terroirs de craies de tuffeau. On obtient ainsi des rouges d’exceptions comme le Saumur Champigny, des blancs délicats et des mousseux.

– L’Anjou : sur la rive gauche, autour d’Angers, avec des terrains schisteux qui donnent naissance aux appellations gourmandes et fruitées comme l’Anjou, le cabernet d’Anjou, les Coteaux-du-Layon ou encore le rosé d’Anjou.

Et enfin pour terminer,

– Le Muscadet, au sud de Nantes, que vous devez sans doute connaître car il accompagne à merveille les fruits de mer et notamment les huîtres de la région.

Si vous aimez les vins frais et délicats, alors les vins de la Loire sont faits pour vous.
Retour en haut

La Provence

La Provence… la mer, le soleil, les cigales … et le rosé ! Qui n’a jamais succombé aux charmes de ce vin délicat, à la fraîcheur et au fruité incomparable ?

La Provence est la première région productrice de rosé au monde !

Mais elle est aussi réputée pour ses vins blancs de Cassis, issus des cépages clairette et marsanne, et de ses rouges de garde de Bandol où le mourvèdre est roi.

Le climat est bien entendu Méditerranéen avec un hiver doux et humide et un été chaud et sec. Le mistral y souffle régulièrement et permet à la vigne et aux raisins de garder un bon état sanitaire. C’est une région riche et diverse qui ne compte pas moins de 27 000 ha de vignes pour 9 appellations.

Il existe des appellations très étendues comme les Coteaux d’Aix-en-Provence, les Coteaux Varois ou encore les Côtes-de-Provence, ce qui implique qu’à l’intérieur même d’une appellation, nous avons des terroirs très différents. En Côtes-de-Provence, on a même créé des sous appellations, pour justement, mettre en avant ces terroirs.

L’appellation des Baux de Provence, située dans les Alpilles, se distingue par son agriculture biologique très présente. En effet 85% du vignoble est en agriculture bio.

Les cépages principaux que l’on utilise dans cette région sont, pour les blancs, le vermentino également appelé rolle, en grande majorité, la clairette et l’ugni blanc. Pour les rosés et les rouges, on utilise le grenache, le cinsault, la syrah, le mourvèdre, le carignan, etc.

Il y a également en Provence de minuscules appellations comme Palette qui compte seulement 45ha. Petite par la taille mais grande de réputation, notamment grâce à ses blancs boisés à base de picardan de bourboulenc et de clairette. L’appellation Bellet, quant à elle, est originale de part ces cépages puisque les vignerons utilisent la folle noire pour les rouges, le braquet pour le rosé et le vermentino pour les blancs.

Des vins rares, de connaisseurs, et oui, on en trouve aussi en Provence !
Retour en haut

L’Alsace

Le vignoble alsacien se situe dans le Nord Est de la France, sur la zone frontalière avec l’Allemagne. Il longe la vallée du Rhin, du sud de Colmar jusqu’au Nord de Strasbourg et représente environ 15 500 ha.

Son climat est continental mais assez ensoleillé. Il possède une mosaïque de terroirs, puisque l’on en recense 13, qui font de ce vignoble une véritable terre de grands vins blancs.

Nous connaissons tous les cépages alsaciens comme le riesling, le gewurztraminer, le pinot gris, le muscat ou encore le sylvaner.

La particularité de cette région est le fait que l’appellation Alsace, est suivie du nom de son cépage. En effet, les vins alsaciens sont des vins mono-cépages. On y produit des AOC Alsace, et Alsace grand cru sur les meilleures parcelles. La majorité des vins produits sont des vins blancs (90%). On y trouve des vins secs (sans sucre), mais aussi des vins moelleux, ainsi que des vendanges tardives très sucrées. On produit également une petite quantité de rosés et de rouges avec du pinot noir. L’Alsace est aussi réputée pour ses crémants, élaborés selon la méthode traditionnelle

On reconnaît immédiatement un vin d’Alsace, grâce à la forme de sa bouteille : la flûte alsacienne.
Retour en haut

Le Beaujolais

Le Beaujolais, ce n’est pas que le Beaujolais nouveau que l’on connaît tous.

C’est aussi un vignoble très ancien de 23 000 ha, situé au Nord Est du massif central, entre Mâcon et Lyon.

Le vignoble est adossé aux monts Beaujolais. Son climat est continental avec des hivers froids et secs. Le vent du nord a une forte influence sur l’état sanitaire des raisins. Le vignoble reçoit aussi l’influence du climat méditerranéen avec un fort ensoleillement l’été qui permet au gamay, cépage précoce, d’atteindre sa maturité.

Le cépage de prédilection du Beaujolais est le gamay. Il donne des vins fruités, souples et gourmands. Il aime les sols granitiques que l’on trouve dans cette région.

On recense 2 appellations régionales : AOC Beaujolais et l’AOC Beaujolais village. A cela s’ajoute 10 crus, parmi les plus célèbres : St Amour, Côte de Brouilly, Juliénas, Moulin à vent et Morgon.

La méthode de vinification la plus utilisée est la macération carbonique : on encuve des raisins entiers, d’où la nécessité de vendanger à la main, et on les prive d’oxygène en saturant la cuve de CO2. L’absence d’oxygène permet d’activer un métabolisme dit « anaérobie » qui crée une fermentation à l’intérieur même de la baie et permet d’obtenir ainsi un profil de vin très fruité.
Retour en haut

 

Les vins coup de coeur

 

Château Jasson – Cuvée Eléonore ROSE – AOC Côtes-de-Provence – 2014

Le Château est situé à La Londe-les-Maures, sur la côte Varoise. La cuvée Eléonore est un rosé d’assemblage avec les cépages de la région : grenache, syrah, cinsault mais également du tibouren, qui est vraiment un cépage provençal puisqu’on ne le trouve que dans le Var. Le nez est très délicat, avec beaucoup de finesse. On retrouve des arômes fruités de pêche et d’agrumes ainsi que des notes fleuries. C’est un nez féminin que j’aime beaucoup. La bouche est très gourmande avec une jolie rondeur et une belle fraîcheur. C’est un rosé que je vous conseille pour l’apéritif, ou pour vos poissons grillées comme le rouget.
Retour en haut

Domaine de La Croix de Marche – Côtes du Jura Vin Jaune – 2006

Le vin jaune est typique du Jura, avec une vinification très spéciale. C’est un mono-cépage 100% savagnin, qui est élevé minimum 6 ans en fûts de chêne. La particularité de cette vinification est le fait qu’on ne ouille pas les barriques. C’est-à-dire que l’on ne va pas les remplir à nouveau après l’évaporation. Il y aura donc de l’air dans la barrique, et c’est ça qui va former un voile sur le vin. C’est ce voile qui donne les arômes typiques du vin jaune. Au nez on retrouve ces arômes d’évolution, avec des notes typiques de noix, des notes de miel et de cire d’abeille. Le nez est très puissant. En bouche on retrouve également beaucoup de puissance ainsi que ces arômes d’évolution, mais nous avons également une très belle fraîcheur et une persistance incroyable. C’est un vin qu’il faut goûter au moins une fois dans sa vie. Je vous le conseille avec un vieux comté, l’accord est parfait.
Retour en haut

Domaine Nairaud Suberville – Cuvée Reflet des 7 Fonts ROSE – AOC Chateaumeillant – 2014

Chateaumeillant est une petite appellation située près de Bourges, en Centre Loire, qui existe depuis 2010. Il ‘agit d’un rosé d’assemblage, avec une grande majorité de gamay et une petite pointe de pinot noir. Le nez est trèss aromatique avec de jolies notes fruitées, on retrouve de la pêche et des agrumes notamment. En bouche, il y a vraiment une belle harmonie et de la rondeur, c’est un vin qui est assez suave. Je vous le conseille pour une belle soirée d’été entre amis. Il est idéal pour l’apéritif, mais pourra également accompagner vos grillades de poissons ou de viandes.
Retour en haut

Domaine Mas d’Amile – Cuvée Vieux Carignan ROUGE – IGP Hérault – 2013

Le domaine est situé à Montpeyroux dans l’Hérault, et nous avons affaire à un vin 100% vieux carignan, de plus de 70 ans. C’est une cuvée d’exception car elle est issue d’une minuscule parcelle, vendangée à la main en famille, avec des rendements faibles, ce qui donne généralement des vins assez concentrés et puissants.
Le nez est gourmand, sur le fruit, avec des arômes de type coulis de framboise, cassis. Nous percevons également quelques notes boisées. En bouche, on retrouve vraiment de la gourmandise, c’est un vin très plaisant, sur le fruit, assez puissant et chaleureux. Il s’accorderait très bien avec un magret de canard.
Retour en haut

Champagne Sanchez le Guédard – cuvée Grande Réserve

Nous sommes situés à Cumières dans la Vallée de la Marne et nous avons ici une cuvée blanc de noirs, c’est-à-dire qu’elle est composée uniquement de raisins noirs, comme le pinot noir et le pinot meunier. Le nez est très délicat, on retrouve vraiment beaucoup de finesse, avec des notes minérales, des notes fruitées sur les agrumes, ainsi que des notes fleuries. Le nez est très joli. La bouche est bien équilibrée, avec beaucoup de fraîcheur et de la rondeur. C’est un champagne qui est très agréable, moi je vous le conseille en famille ou entre amis pour l’apéritif, ou pourquoi pas pour une soirée en amoureux, je pense qu’il accompagnera très bien des toasts au saumon fumé.
Retour en haut

Domaine Serre des Vignes – Cuvée les Perraches BLANC – AOC Grignan les Adhémar – 2014

Le domaine est situé dans la Vallée du Rhône, en Drôme provençale.
Le nez est très expressif, vraiment gourmand, on retrouve des notes d’abricot et de miel, apportés par le viognier qui compose cette cuvée avec la marsanne et la roussane. Ce sont vraiment des cépages typiques de la région. En bouche on a toujours ses notes fruitées et gourmandes mais également un très bel équilibre. C’est un vin blanc que je vous conseille pour un repas, je pense qu’il sera vraiment délicieux avec un plateau de sushis.
Retour en haut

Arcadie – Cuvée Byzance – Côtes du Roussillon villages ROUGE – 2012

C’est une jeune femme, oenologue et vigneronne, Agnes Graugnard, qui est tombée amoureuse de la région de la vallée de l’Agly, et qui a décidé de s’y installer pour faire son propre vin. Cette cuvée est intéressante car elle est composée en majorité de lladoner pelut, qui est un cépage catalan, qu’on retrouve uniquement dans cette région.
Le nez est vraiment fruité, très agréable, avec des notes de fruits rouges, notamment de cerise, ainsi qu’une petite pointe d’épices. En bouche on retrouve une belle matière et de la puissance, mais également de la finesse. C’est un vin plein de fruit, un vin plaisir avant tout, que je vous conseille entre amis, autour d’un bon magret de canard et de côtelettes d’agneau grillées.
Retour en haut

Domaine de Brescou – Cuvée Chardonnay – IGP Côtes de Thongue BLANC – 2013

Le domaine est situé dans l’Hérault, au nord de Bézier.
Le nez est vraiment aromatique avec des notes fruitées de pamplemousse et de pêche. En bouche on retrouve ces arômes qui sont assez puissants. On a également une très jolie rondeur et de la fraîcheur. C’est un vin plaisant et facile à boire. Je vous conseille d’en avoir toujours une bouteille dans votre réfrigérateur, on ne sait jamais, si des amis viennent à l’improviste, ce vin sera idéal pour l’apéritif.
Retour en haut

Château Juvenal – Cuvée La Terre du petit Homme – AOC Ventoux ROUGE – 2012

C’est une cuvée qui a été élaborée par un jeune vigneron qui a créé sa cave il y a quelques années, donc 2012 est l’un de ses premiers millésimes. Le nez est vraiment très joli, il me plaît beaucoup, on retrouve un côté très fruité sur des fruits frais, sur des fruits noirs également. Il y a également un côté fleuri, qui doit être apporté par la syrah puisqu’il s’agit d’un assemblage 50% syrah, 50% grenache. En bouche on retrouve ce côté fruité qui est vraiment très agréable. C’est un vin qui est facile à boire, avec une belle fraîcheur, c’est une très belle découverte. Je vous conseille de le déguster entre amis, autour d’un bon repas. C’est un vin qui mérite une bonne viande : une côte de boeuf grillée, un magret de canard rosé, et une belle soirée entre amis.
Retour en haut

Champagne Alain Lallement – Cuvée Prestige – Grand Cru

La maison Lallement est située à Verzy, en grand cru, et nous présente un champagne d’assemblage 50% chardonnay, 50% pinot noir. On a d’un côté toute la finesse du chardonnay, alliée à la structure du pinot.
Le nez est très frais, avec des notes de citron et une belle minéralité. En bouche la fraîcheur est remarquable et la bulle est fine, ce qui donne beaucoup de légèreté à ce Champagne. Je vous le conseille pour l’apéritif en famille ou entre amis. Il mettra en valeur le côté iodé de vos huîtres ou pourra tout a fait accompagner vos desserts à la crème.
Retour en haut

Domaine Bouisse Matteri – Cuvée les oubliés, cépage mourvaison ROUGE

Le domaine est situé en Provence, dans le Var, et il a eu une idée très originale puisqu’il a décidé de mettre en avant des cépages oubliés. Je vais donc dégusté aujourd’hui le mourvaison, qui est un cépage provençal qui a presque disparu.
Le nez est gourmand avec des notes fruitées de coulis de framboise et de réglisse. En bouche, nous avons une jolie structure, avec de la finesse. Le vin est très agréable à boire. Je vous conseille de le déguster avec une viande assez juteuse, comme un rôti ou une entrecôte grillée.
Retour en haut

Domaine du Mioula – Cuvée Terres d’Angles – AOC Marcillac ROUGE – 2009

L’AOC Marcillac est une des rares AOC du département de l’Aveyron.
La robe est intense et sombre, elle laisse deviner que nous avons affaire à un vin puissant et concentré. Le nez est vraiment très expressif. On est sur une cuvée 100% fer servadou, qui est un vieux cépage de la région qui ressemble au cabernet sauvignon. On retrouve donc des arômes de poivron, typiques de ces cépages là, qui lui donnent un petit côté végétal très agréable, mélangé aux notes de fruits rouges. Le nez est assez complexe. En bouche, on découvre un vin puissant, mais avec des tanins bien enrobés. Je vous conseille de l’associer avec un plat de la région : un agneau de l’Aveyron en gigot de 7h, accompagné d’un bon aligot. Ces plats vont donner du moelleux et du gras, et vont ainsi compenser la richesse du vin.
Retour en haut